Les sujets politiques font la Une des quotidiens sénégalais

« Macky, face à lui-même ! » barre à sa Une Sud Quotidien avant d’écrire ceci : « Un dernier mandat pour l’histoire ! C’est sans nul doute ce à quoi est appelé le président Macky Sall qui prête serment le 02 avril prochain pour un ultime bail de 05 ans avec le peuple sénégalais. Une situation inédite dans l’histoire politique nationale ! Suffisant pour se demander si Macky Sall, non assujetti à l’équation du 3ème mandat, n’a pas cette responsabilité historique de +parfaire+ le modèle démocratique sénégalais en posant des actes significatifs de rupture institutionnelle et en marquant de manière spécifique sa dernière mandature. Dans l’unique souci du bien commun ! »

Sous le titre « Démocratie piégée », Enquête revient sur ce qu’il qualifie de « financements nébuleux des campagnes électorales » et souligne que « L’argent a coulé à flot, lors de la Présidentielle, dans une opacité totalement entretenue ».

WalfQuotidien s’intéresse, pour sa part, au « malaise chez les libéraux » et arbore ce titre : « Vent de rébellion autour de Wade ». En effet, selon nos confrères, après la démission de 25 membres du comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS) qui ont rejoint Madické Niang, un autre « conflit » vient d’éclater au sein de la famille politique de l’ancien président. Cette fois-ci, note le journal, des responsables de la Fédération des cadres libéraux accusent le secrétaire général adjoint du parti, Oumar Sarr, d’avoir isolé Abdoulaye Wade, le rendant inaccessible à certains responsables du parti et aux militants.

Le Quotidien s’intéresse de son côté à l’appel au retour lancé par Ousmane Tanor Dieng à l’endroit de ses ex camarades de parti expulsés il y a de cela quelques mois et arbore cette vitrine : « Contradiction sur le retour des exclus : Polémique socialiste, Wilane (porte-parole du parti) et son adjoint ne portent pas la même parole ».

Dans ses colonnes, le journal se pose cette question : « Wilane est-il allé au-delà du communiqué ? » en référence au communiqué final de la 12ème session du Bureau politique du Parti Socialiste (PS) qui ne mentionne pas cette information donnée par M. Wilane et donne la parole à l’adjoint du porte-parole du PS, Moussa Bocar Thiam, qui soutient que « Nous (le PS) n’avons jamais demandé aux exclus de revenir dans le parti ». Et Kadialy Gassama, membre du BP de renchérir : « Le Parti socialiste n’a jamais tendu la perche à qui que ce soit ».

Revenant sur le différend autour des 5 milliards qui opposait le prédécesseur de Macky Sall à l’homme d’affaire Cheikh Amar, L’AS informe que « Abdoulaye Wade (a retiré) sa plainte » précisant que « le contentieux a été finalement vidé par les deux hommes », suite à une visite que  le Président de Amar Holding a rendue au Pape du Sopi à l’hôtel Terroubi.

Les quotidiens sénégalais se sont par ailleurs intéressés à l’incendie d’un bus scolaire causé par un Sénégalais d’origine qui voulait, selon ses dires, protester contre la politique migratoire du gouvernement italien. A ce propos, Vox Populi titre « L’Italie bouillonne de colère » avant de signaler en sous-titre que « Des Sénégalais d’Italie (sont) en rogne contre leur compatriote ».

L’Observateur, quant à lui, revient sur la « vague d’escroquerie sur l’Atlantique (Banque Atlantique) » et donne ces informations en sous-titres : « Le montant porte sur 9 milliards F CFA – L’ex-Dg et 4 responsables de la banque devant le Doyen des juges – Le +Groupe Hallegro+ à l’origine de la plainte ».

ARD/cat/APA

Leave a Comment