3ème édition des Africa Days SOS sahel: l’agriculture familiale moderne au sommet de la rencontre

L’organisation SOS sahel a tenu ce matin un point de presse pour parler des « Africa Days ».
Fondée au Sénégal en 1976 par le Président Léopold Sédar Senghor à la suite d’une période de sécheresses extrêmes. SOS SAHEL agit aujourd’hui dans 11 pays de la bande sahélienne, du Sénégal à Djibouti.

La mission de SOS sahel agit aujourd’hui dans 11 pays de la bande sahélienne, du Sénégal à Djibouti.
SOS sahel a mis en place une initiative verte qui vise à restaurer 360.000 hectares de terre en Afrique d’ici 2024, avec une somme de 50 milliards de FCFA.
Aujourd’hui l’agriculture offre plus de 60 % des emplois en Afrique sub-saharienne, plus encore dans les pays sahéliens encore très largement ruraux. À ce titre elle occupe une place croissante dans les agendas économiques et politiques des États, ainsi que dans les agendas internationaux liés au climat, à la sécurité, à l’environnement. La majorité des activités agricoles sont détenues par des petits exploitants.
Cependant les défis de la démographie, du changement climatique, de la régression de la biodiversité qui s’imposent maintenant, exigent une agriculture toujours plus performante. 
Toutefois, l’un des objectifs des Africa Days est de faire connaitre des solutions portées par SOS SAHEL et ses partenaires basés en Afrique ou possédant une large expérience en Afrique sahélienne.
Selon M.Sidy Diaw vise président SOS sahel, ‘’ 70 pour cent de la population vit de la terre et il faut avoir un regard très attentif parce qu’il y va de la sécurité et de la stabilité du pays, l’agriculture familiale doit être dotée de moyens, de techniques, et de formations qui puissent leur permettre d’arriver vers la sécurité alimentaire » soutient-il.
Outre, le forum des Africa Days est une opportunité dans le processus de construction de solutions à grande échelle, touchant le plus grand nombre de personnes, au bénéfice de la sécurité alimentaire, de l’emploi et de la croissance économique.

Sur le même sujet

Leave a Comment